Les enfants, les adolescents, dans le handicap ou non, eux aussi ont-ils besoin de relaxation ?   

La réponse est un grand OUI !

L’enfant a besoin, déjà, à son âge de se relaxer car Il est soumis lui aussi comme l’adulte au stress, à l’angoisse, à l’insomnie, aux maladies psychosomatiques, aux phobies, etc.

L’enfant subit peut-être plus qu’autrefois les traumatismes psychologiques mettant en cause son équilibre psychoaffectif par l’augmentation des divorces, la précarité de la stabilité professionnelle des parents, la compétitivité scolaire, le deuil, l’attraction des outils de communication comme la télévision, les consoles, la tablette…

L’enfance n’est pas si sereine que l’on aimerait le penser. 

L’enfant est comme on dit souvent « une éponge », il est en apprentissage jusqu’à l’adolescence, c’est pourquoi s’il apprend  dès son plus jeune âge à se relaxer, prendre du temps pour se retrouver et retrouver un équilibre entre son corps et son esprit, il lui sera plus facile à l’âge adulte d’accéder à son bien-être et à un épanouissement personnel.

Il possédera à chaque étape de son développement (enfance, adolescent, adulte) les outils nécessaires pour toutes situations stressantes.

La relaxation est là pour apporter à l’enfant un équilibre, et lui apprend l’intégration de son vécu corporel.

 

 

La relaxation pour les enfants est efficace pour :

  • Mémoire, concentration, créativité
  • Le stress et l’anxiété
  • Les troubles du sommeil
  • Phobies
  • Difficultés d’attention
  • Énurésie (pipi au lit)
  • Colère, nervosité
  • Confiance en soi et estime de soi
  • Préparation aux examens, permis de conduire,
  • Concours
  • Etc.